Up

Abd Haq BENGELOUNE, créateur d’In’oya : « Nous croyons fortement chez IN’OYA que la femme est porteuse de développement économique, de bonté et surtout de bienveillance »


Abd Haq Nous avons rencontré Abd Haq BENGELOUNE, créateur de la non moins célèbre marque In’Oya. Grâce à sa gamme antitache In’oya, il fait le bonheur des femmes noires, mates et métisses. Découvrez son portrait, son histoire et les valeurs de la marque.

ParaEthnik : Vous êtes le créateur de la marque IN’OYA, pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

Je m’appelle Abd Haq BENGELOUNE. J’ai 35 ans et je suis né au Sénégal d’un père marocain et d’une mère sénégalaise. J’ai fait mes études d’ingénieur en France, puis j’ai enchaîné sur un parcours professionnel essentiellement orienté vers des partenariats avec des instituts publics de recherches français. Je suis spécialisé en biomédical notamment en biologie de la peau.

ParaEthnik : IN’OYA, une marque qui prend une place importante dans l’univers de la Dermo-cosmétique ethnique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Etant moi-même noir africain, j’ai été confronté au désespoir de ma sœur mais aussi de ma mère par rapport à leur problématique d’hyperpigmentation, c’est-à-dire de tache, qui se formait à chaque fois que leur peau était agressée (brûlure, acné, cicatrisation..). Chaque jour, je voyais ma sœur essayer énormément de produits sans succès.

Scientifiquement, il existe peu de différence entre une peau caucasienne, asiatique ou de type négroïde. En Dermatologie, nous classons ces peaux suivant 6 classes : phototype I à VI. Néanmoins, compte tenu des recherches menées au sein de nos laboratoires, nous nous rendons compte de plus en plus des spécificités des peaux dites pigmentées, notamment dans leur manière de réagir par rapport à une agression qui est sensiblement différente de la réaction d’une peau blanche. Ainsi, une inflammation de bouton se traduira par une rougeur sur une peau blanche et elle mettra quelques semaines à se résorber ; alors que cette même inflammation sur une peau noire ou mate se traduira par une tache noire qui mettra au mieux 2 à 3 ans pour disparaître.

Pour comprendre ce phénomène d’hyperpigmentation sur les peaux noires & mates, nous avons étudié les AOC (Albinisme Oculo-Cutanée) de type 3 et Rufus, qui sont des albinismes à tyrosinase positive, ne se rencontrant que sur des populations noires africaines et afro-américains. Grâce à l’apport du Génie Génétique, il a été démontré que ce type d’albinisme est lié à des mutations d’un gène : TYRP1. Ainsi, l’absence ou la mutation de TYRP1 engendre chez les individus à peau pigmentée l’absence ou la réduction drastique de mélanines de la peau.

Cette découverte nous a permis de mieux comprendre pourquoi beaucoup de molécules développées par de grands laboratoires de renommée mondiale ne fonctionnaient pas sur les peaux pigmentées.  Il faut savoir que la quasi-totalité des molécules anti-taches sur le marché visent une enzyme biologique qui était considérée jusqu’à présent comme l’enzyme responsable de la constitution d’une tache sur une peau : la Tyrosinase.

Or, pour les peaux noires et mates, une 2ème enzyme TYRP1 est nécessaire pour fabriquer une couleur, donc une tache. Si cette 2ème enzyme est manquante, une personne noire devient automatiquement albinos.

Avec notre équipe de Recherche & Développement au sein du Laboratoire IN’OYA, nous avons établi un partenariat avec le CNRS, l’INSERM et la Faculté de Pharmacie à Marseille pour développer un actif qui bloque spécifiquement l’enzyme responsable de l’albinisme chez les individus noirs, TYRP1 : la TECHNOLOGIE MEL’OYA®. Ainsi, MEL’OYA® est la 1ère innovation anti-taches, spécifique aux peaux noires et mates et surtout qui fait l’objet d’un brevet Européen (EP2705830/A1) ainsi qu’international (WO2014/037111/A2).

ParaEthnik : Vos produits sont en vente en pharmacies et parapharmacies et ParaEthnik, la première parapharmacie ethnique en ligne. Pourquoi avoir fait ce choix d’un partenaire web ? Et comment appréciez-vous ce partenariat ?

Compte tenu des investissements que nous réalisons en Recherche & Développement, nous avons volontairement positionné nos produits en circuit pharmaceutique. Il faut savoir qu’aujourd’hui beaucoup de dermatologues spécialisés sur les peaux noires et mates prescrivent nos produits. Ce positionnement était donc une évidence.

En plus de ce circuit pharmaceutique, nous cherchions à rendre disponible nos produits pour le maximum de patient(e)s. Beaucoup de marques se contentent de développer leur offre en oubliant que la France, ce n’est pas seulement l’Ile-de-France. Travailler avec un partenaire comme ParaEthnik, la 1ère parapharmacie ethnique en ligne nous permet de répondre en premier lieu à cette problématique.

Aussi, le professionnalisme de l’équipe ParaEthnik, la qualité de leur service Client pour les femmes noires et mates ainsi que les qualités entrepreneuriales de son fondateur avec qui je partage beaucoup de valeurs font que ce partenariat fut une évidence de notre côté.

ParaEthnik : Aujourd’hui vous proposez une gamme antitache visage. Pensez-vous élargir cette gamme en 2015 ?

Effectivement, notre offre actuelle tourne autour de 3 produits anti-taches : le Sérum MEL’OYA®  dont l’efficacité en 28 jours sur les taches du visage et du corps n’est plus à prouver, le Soin Unifiant Matifiant, soin 2 en 1, qui permet d’unifier le teint du visage mais surtout de supprimer à la source l’excès de sébum responsable de la peau mixte à grasse de 75% des femmes noires & mates et enfin un Soin Unifiant Hydratant qui est plus destiné à unifier le teint et à hydrater remarquablement les 25% des femmes noires et mates ayant une peau sèche au niveau du visage.

Fidèles à notre positionnement de marque dermatologique, nous préparons actuellement le lancement d’une gamme entière autour d’une problématique dermatologique qui touche 80% de nos utilisatrices. C’est encore trop tôt pour annoncer toute la gamme, mais on sait qu’avec ce lancement, notre Laboratoire rentre réellement dans le monde dermatologique avec une 2ème innovation mondiale spécifique aux peaux noires & mates.

ParaEthnik : Quels sont les perspectives de la marque IN’OYA  à court et/ou moyen terme ?

Nous venons de boucler une levée de fonds de 1 million d’euros auprès du Crédit Agricole, de la Banque Populaire, de CPG, de la Région PACA et de Bpifrance. Avec cette levée, notre objectif  est de s’attaquer à des marques telles qu’Avene, La Roche Posay, Bioderma, Vichy qui auront bientôt leurs équivalents pour les peaux noires et mates : en tout cas c’est notre ambition.

Nous nous concentrons aussi sur nos marchés africains qui nécessitent beaucoup d’investissement et de travail. En tant qu’africain, nous nous devons de réussir ce marché et d’y apporter des réponses concrètes sur les problématiques qui font souffrir nos « OYA » africaines.

Nous préparons aussi de nouveaux lancements dans d’autres pays à venir tels que l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Maghreb et le Benelux.

ParaEthnik : Dans une période où nous constatons (avec plaisir !) l’affirmation de de la beauté noire et métissée sous toutes ses formes (beauté, mode, culture, éducation etc…) Comment imaginez-vous la Femme Noire de demain ?

Effectivement nous constatons avec plaisir cette affirmation de nos sœurs et nous en sommes très fiers chez IN’OYA. Lors de notre lancement au Sénégal, nous étions accompagnés par la ravissante Fatou N’DIAYE du blog Black Beauty Bag : www.blackbeautybag.com. Je pense qu’une femme comme Fatou symbolise ce renouveau de la femme noire : fière de sa peau, fière de ses cheveux et fière de ses origines.

Chez IN’OYA, nous encourageons justement nos utilisatrices à s’inspirer de la belle déesse OYA : déesse de la féminité mais aussi du leadership féminin. Notre souhait est que d’ici quelques années, nous puissions voir émerger des Astou, Khady, Audrey, Vanessa, Fatima, Fatou, Malika Chef d’entreprise, Politicienne et surtout Présidente de pays un peu partout en Afrique mais aussi en Europe.

Nous croyons fortement chez IN’OYA que la femme est porteuse de développement économique, de bonté et surtout de bienveillance : celle qui donne la vie est plus à même de comprendre la valeur d’une vie !

Inoya-para


Leave a Reply